ENGLISH

Qu’est ce que la biodiversité ?

La biodiversité, ou diversité biologique, recouvre l’ensemble des formes de vie sur Terre (la faune, la flore, les milieux naturels mais aussi l’espèce humaine) ainsi que les relations établies entre elles. C’est le capital naturel de la Terre, son tissu vivant qui préserve pour les hommes comme pour les espèces, leurs chances de recours, de trouvailles, d’innovations, de solutions, d’adaptation et de survie. C’est en quelque sorte notre assurance collective pour les années et les générations futures.

Préserver la biodiversité, c’est donc préserver les espèces, les écosystèmes et tout ce qu’ils peuvent apporter à l’espèce humaine ; c’est concevoir une utilisation durable des ressources.

Le Programme des Nations unies pour l’environnement a déclaré 2010 année internationale de la biodiversité.

Et pour ceux qui veulent en savoir plus, voici notre petit lexique de la biodiversité :

Petit lexique de la biodiversité

ABCDEFGH -I – J – KLMNOP – Q – RST – U – VWX – Y – Z

A

Abeille

Insecte butineur au service de la biodiversité : 80 % des espèces de plantes à fleurs de notre planète, soit plus de 200 000 espèces, se reproduisent par pollinisation.

Adventice

Plante sauvage, parfois appelée injustement « mauvaise herbe ».

Aérogénérateur

Système complet permettant de convertir l’énergie du vent en énergie électrique (éolienne).

Agrosystème

Écosystème créé par l’exercice de l’agriculture (cultures, élevage, échanges de produits, …) donc contrôlé en permanence par l’homme. Ils sont totalement artificiels avec un temps de renouvellement de la biomasse est extrêmement court.

Antennes

Organes sensoriels qui ont un rôle olfactif, auditif (détectent les vibrations de l’air), tactile, et ont même parfois une fonction gustative.

Apiculture

Élevage des abeilles pour l’exploitation des produits que celles-ci mettent en réserve.

Auxiliaire

Un insecte est dit auxiliaire ou utile lorsqu’il est le prédateur ou le parasite d’un autre insecte nuisible à l’homme.

B

Bassiner

Arroser en pluie fine le feuillage d’une plante.

Biocénose

Ensemble des populations d’espèces vivant dans un écosystème.

Biodiversité

Synonyme de diversité biologique, la biodiversité englobe les trois principaux niveaux de diversité du monde vivant, à savoir la diversité des espèces, la diversité génétique et la diversité des écosystèmes.

Biogéographie

Discipline qui a pour objet l’étude la répartition des êtres vivants sur le globe terrestre.

Biomasse

Masse totale de l’ensemble des êtres vivants sur une surface donnée du globe terrestre.

Biome

Chacun des grands milieux du globe terrestre : la forêt, l’océan, la prairie…

Biopiratage

Appropriation du vivant et la limitation de son exploitation par le dépôt de brevets. Le biopiratage menace à la fois la biodiversité et le travail des petits producteurs, dans les pays en voie de développement.

Biotope

Milieu naturel déterminé offrant à une population animale et végétale particulière des conditions d’habitat relativement stables.

C

Calorifuge

Matériau qui réduit les déperditions de chaleur.

Canopée

Ecosystème désignant l’interface forêt atmosphère.. Les techniques classiques d’accès à la canopée sont la grue, le matériel individuel d’alpinisme et de spéléologie, le walkway, la tour, le nuage ascendant d’insecticide qui permet d’étudier les insectes de l’interface.

Capillarité

Phénomène de déplacement de l’eau dans le sol, de bas en haut, par le biais de petites cavités contiguës.

Captures accessibles

Captures accidentelles inhérentes a l’utilisation d’engins de pêche non sélectifs.

Cellulose

Présente dans tous les végétaux, la cellulose est, avec la lignine, le principal constituant du bois. Elle est utilisée notamment pour la fabrication de la pâte à papier.

Chaîne alimentaire

Les végétaux forment le premier maillon et les insectes recycleurs le dernier. Entre les deux, diverses proies et prédateurs, dont l’homme.

Chenille

Second stade de la vie des papillons, généralement appelé stade larvaire. Le corps de la chenille est formé de 13 segments (dont les trois premiers constituent le thorax), de 3 paires de vraies pattes, et de 5 paires de fausses pattes qui disparaîtront lors de la nymphose.

Chrysalide ou nymphe

Troisième stade de la vie des papillons. C’est durant cette étape que la chenille se transforme en papillon.

CITES

La CITES, ou Convention de Washington sur le commerce international des espèces menacées d’extinction, définit les espèces ne pouvant être vendues, achetées, ou transportées d’un pays à l’autre. L’inscription à la CITES réduit de fait certaines des menaces pesant sur les espèces.

Climax

État d’équilibre idéal vers lequel tend la végétation d’un lieu dans des conditions naturelles stables. C’est une notion théorique car la stabilité d’un écosystème n’est jamais totale.

Cocon

Enveloppe soyeuse et rigide filée par les chenilles de certaines espèces grâce aux glandes séricigènes (en particulier par les papillons de nuit), avant la nymphose.

Commerce équitable

Circuit de distribution assurant une rémunération plus juste des producteurs, en particulier ceux des pays en voie de développement.

Commensalisme

Forme de coexistence entre espèces dans laquelle l’une profite de l’association sans que cela ne nuise ou ne bénéficie a l’autre.

Compostage

Recueil des déchets végétaux dans un bac, qui, en se décomposant, fournissent un compost organique, excellent fertilisant naturel pour les plantes.

Condensation

Transformation de la vapeur d’eau en particules d’eau, sous l’effet du refroidissement dans l’atmosphère. En s’assemblant, les particules d’eau forment les nuages.

Coprophage

Insecte qui se nourrit d’excréments.

Couvain

Rayons de la ruche contenant les œufs et les larves.

Cupressocyparis

Aussi appelé Cyprès de Leyland, il s’agit d’un hybride entre cyprès et faux-cyprès. C’est un arbre peu exigeant, acceptant la taille en haie, et qui ne revêt aucun intérêt pour les insectes locaux ; ses feuilles acidifient le sol, empêchant la plupart des plantes de pousser à son pied.

D

Dérive génétique

Changements dans la composition génétique d’une population explicables exclusivement par les effets du hasard et qui prévalent dans les petites populations.

Détrivore

Se dit d’un organisme vivant qui se nourrit de matières organiques mortes (ex. : cadavres, excréments, etc.)

Développement durable

Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Diapause

Arrêt physiologique d’un insecte, plus ou moins prolongé, au stade larvaire, nymphal ou adulte.

Drainage

Mise en place d’un conduit souterrain pour évacuer l’eau d’un sol trop humide.

E

Écailles

Minuscules plaques qui recouvrent les ailes de tous les Lépidoptères et qui sont placées comme les tuiles d’un toit.

Éco-complexe

Désigne un ensemble d’écosystèmes.

Écocitoyen

Citoyen qui intègre le respect de l’environnement dans ses actes quotidiens, sur tous ses lieux de vie et de passage.

Écolabel

Marque de reconnaissance des qualités écologiques d’un produit.

Écologie

Ensemble des sciences qui étudient les interactions entre les êtres vivants et leur milieu.

Écomatériau

Matériau de construction “écologique” dans le sens où il s’agit d’un matériau renouvelable et recyclable, non traité avec des produits nocifs, et dont le processus de fabrication a des impacts réduits sur l’environnement (faible consommation d’eau et d’énergie par exemple).

Écomimétisme

Démarche consistant à s’inspirer des propriétés essentielles d’un ou plusieurs systèmes écologiques pour résoudre des problèmes humains. De son côté, le biomimétisme consiste à s’inspirer d’un organisme vivant.

Écosphère

Désigne l’écosystème planétaire, un système clos pour la matière. Elle englobe :

- l’atmosphère : compatiment gazeux, limite extèrieure,

- la lithosphère : compatiment liquide,

- l’hydrosphère : compatiment solide,

- la biosphère : matière vivante,

en tant qu’éléments indissociables.

Écosystème

Ensemble des relations complexes que les espèces entretiennent entre elles et avec le milieu inerte où elles évoluent. L’écosystème englobe la biocénose et le biotope.

Écosystème aquatique

Unité écologique de base constituée d’éléments vivants et non vivants en interaction dans un milieu aqueux.

Écosystème marin

Écosystème d’eau salée, y compris les océans et les rivages. Les écosystèmes océaniques comprennent les collectivités pélagiques (à la surface de la mer) et benthiques (au fond de la mer).

Écosystème associé

Ensemble en relation permanente ou temporaire avec le milieu courant par des connections soit superficielles soit souterraines : îles, bras morts, prairies inondables, forêts inondables, ripisylves, sources, rivières phréatiques, etc.

Écotone

Zone de transition écologique entre deux écosystèmes. Par exemple, le passage de la savane à la forêt, ou d’un milieu lacustre à la terre sèche.

Effet de serre

Phénomène naturel qui confère à la Terre une température vivable. Un certain nombre de gaz produits par les activités humaines sont dits “à effet de serre” car ils accentuent ce phénomène naturel, entraînant un réchauffement climatique au niveau de la planète.

Empreinte écologique

Outil permettant d’évaluer l’impact de l’homme sur la planète et de prendre conscience de l’épuisement des ressources naturelles occasionné par nos modes de vie.

Endémique

Se dit d’une espèce vivante qui n’est présente que dans une région donnée (une montagne, une île, une vallée, etc.).

Engrais vert

Plante de croissance rapide, qui se développe, même en arrière saison, en couvrant le sol de façon importante. Sur une période courte, elle constitue une forte quantité de matière organique, qui pourra être broyée, puis incorporée à la couche superficielle du sol pour l’enrichir.

Entomologie

Étude des insectes.

Envahissante (espèce)

Espèce qui a été introduite intentionnellement ou accidentellement dans une région située en dehors de son aire de répartition naturelle et qui bouleverse l’équilibre des milieux naturels, entre en compétition avec les espèces autochtones, et parfois les domine, jusqu’à les faire disparaître.

Épiphyte

Les épiphytes sont des plantes qui poussent en se servant d’une autre plante comme support (bien souvent d’un arbre), sans pour autant la parasiter. Les plantes épiphytes se rencontrent surtout dans les forêts humides intertropicales.

Érosion

Dégradation de la surface du sol sous l’effet de l’eau ou du vent.

Espèce

Ensemble d’êtres vivants présentant de fortes ressemblances morphologiques, déterminées par un patrimoine génétique identique sinon très proche, et pouvant se reproduire entre eux.

Espèce clé de voûte

Fortement connectée à de nombreuses autres dans un écosystème, dont la disparition se solde par un bouleversement (désorganisation) de celui-ci.

Essaim

Regroupement temporaire d’abeilles en mal de logis.

Évapotranspiration

Quantité d’eau transpirée par les plantes et évaporée au niveau du sol.

Exxogène (ou exotique)

Animal ou plante provenant d’une autre région.

Exosquelette

Squelette externe et rigide de tous les insectes. Il est constitué de chitine.

F

Fauche

Coupe avec une faux.

Filière

Organe de sécrétion de la soie, par les glandes séricigènes. La filière est située sous la tête de la chenille.

Forêt naturelle (ou primaire)

Forêt qui n’a jamais été modifiée ou dégradée par l’homme, ou qui ne l’a pas été depuis suffisamment de siècles pour que l’état primaire ait eu le temps de se réinstaller.

Forêt secondaire

Forêt qui a été exploitée et qui s’est régénérée, naturellement ou artificiellement (par semis ou plantations).

Friche

Terrain qui n’a jamais été cultivé ou dont la culture a été abandonnée.

G

Gaz à effet de serre

Gaz présents naturellement en très faible quantité dans l’atmosphère (dioxyde de carbone, méthane…), régulant la température à la surface de la terre et dont le surplus provoque un réchauffement.

Géothermie

Utilisation de l’énergie thermique des couches profondes de l’écorce terrestre ou captage de la chaleur solaire emmagasinée dans le sol à faible profondeur.

Gravité

Percolation naturelle de l’eau sous l’effet de sa masse.

H

Habitat

Milieu dans lequel un organisme peut normalement vivre, et qui lui fournit de quoi subvenir à ses besoins.

Hématophage

Insecte qui se nourrit de sang.

Herser

Passer un outil avec des dents pour briser les mottes.

Hétérogère

Groupe qui comprend les papillons de nuit, bien que certains aient une activité diurne.

Hibernation

État de vie ralentie, du au froid hivernal. La phase sous laquelle le papillon hiberne dépend de l’espèce.

Humus

Produit de la décomposition de matières organiques.

Hydrosystème

Écosystème spécifique à la rivière et aux milieux environnants qui lui sont liés. Ensemble des éléments (et de leurs interactions) d’eau courante, d’eau stagnante, semi-aquatiques, terrestres, tant superficiels que souterrains. Exemple : zones humides.

I

Imago

Nom scientifique donné à l’insecte adulte apte à se reproduire.

Indigène

Animal ou plante vivant naturellement dans une région.

Insectes

Un des groupes d’invertébrés qui ont un corps divisé en trois parties.

Intégrité des écosystèmes

Mesure par laquelle les relations entre des écosystèmes et à l’intérieur des écosystèmes restent intactes, de façon à préserver le nombre et la variété des espèces vivantes.

Invasive (espèce)

Espèce, souvent exotique, qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes parmi lesquels elle s’est établie.

L

Lépidoptères

Ordre des insectes appelés plus couramment papillons. Ce mot vient du grec lepis, qui signifie « écaille », et de pteron, « aile ».

Lessivage

Entraînement des éléments fertilisants par les eaux de pluie ou d’arrosage.

Lignine

La lignine est, avec la cellulose, le principal constituant du bois. C’est la lignine qui confère au bois sa rigidité et sa dureté.

Liste rouge (UICN)

La Liste rouge, établie par l’UICN (Union mondiale pour la nature), est la référence internationalement reconnue sur le statut des espèces animales et végétales. Toutes les espèces sont concernées par la liste rouge, qui comprend 4 catégories : vulnérable, en danger, en danger critique d’extinction et éteint.

Lumifuges

Papillons qui fuient la lumière.

M

Matière active

Molécule chimique qui dote un produit de traitement de son efficacité contre une maladie, un insecte ravageur, une “mauvaise herbe”.

Mellifère

Plante dont le nectar est utilisé par les abeilles pour produire du miel.

Métamorphose

Ensemble des transformations successives que subissent les chenilles pour atteindre l’âge adulte.

Micro-organisme

Bactérie, moisissure, algue, levure présentes dans le sol à raison de plusieurs milliards par gramme, assurant la décomposition de la matière organique.

Migration

Déplacement sur de longues distances, effectué par certaines espèces de papillons.

Minéralisation

Libération d’éléments minéraux contenus dans la matière organique et l’humus.

Mue

Transformation consistant à la perte d’une peau devenue trop étroite. Passage entre deux stades larvaires.

N

Nectar

Liquide sucré sécrété par les fleurs qui est la principale nourriture des papillons.

Nervures

Parties de l’aile qui sont rigides.

Nymphe

Dernier état larvaire de l’insecte, avant la métamorphose, qui consacre le stade adulte.

Nymphose

Étape de transformation de la chenille en nymphe.

O

Oeil composé

Œil constitué de nombreuses lentilles indépendantes.

Organochlorés

Se dit d’un produit organique de synthèse dérivé du chlore et utilisé notamment comme insecticide ou fongicide.

Ovipositeur

Tube par lequel le papillon femelle pond ses oeufs.

P

Paillage

Tapis de paille, d’écorces de pin, de feuilles mortes ou de tontes de gazon, destiné à maintenir l’humidité au pied des plantes en été et à les protéger du froid en hiver.

Palpes labiaux

Courts pédoncules situés de part et d’autres de la bouche de papillons, qui leur sert d’organe tactile ; ils jouent un rôle important dans la recherche de la nourriture. Ils servent aussi de protection pour la trompe lorsqu’elle n’est pas en action.

Parasitisme

Mode de vie d’un organisme qui vit aux dépens d’un autre.

Phéromones

Sécrétions glandulaires émises et reconnues par les insectes. Ces molécules odorantes jouent un rôle important dans certains comportements chez les papillons, en particulier lors de la reproduction.

Photosynthèse

Synthèse de glucide par les plantes au moyen de l’énergie solaire captée par les pigments de chlorophylle.

Phytophage

Insecte qui se nourrit de végétaux.

Plante nourricière ou plante hôte

Espèce végétale particulière dont se nourrit une chenille.

Pollinisation

Transport du pollen depuis l’étamine jusqu’au stigmate de l’ovaire, précédant la fécondation.

Précipitation

Chute d’eau qui provient de l’atmosphère (des nuages) sous forme liquide ou solide (pluie, neige, grêle).

R

Rhopalocère

Groupe qui comprend les papillons de jour.

Ruisselement

Écoulement des eaux pluviales sur un versant, jusqu’au ruisseaux, rivières étangs et lacs et finalement vers l’océan

Ressource biologique

Composantes de la biodiversité qui ont une utilisation directe, indirecte ou potentielle pour l’humanité.

Ressource génétique

Composantes de la biodiversité utilisées par l’homme à des fins agricoles ou industrielles. Elles possédent donc une valeur économique. S’il s’agit plus précisément de plantes, on parle alors de ressources phytogénétiques.

S

Saprophage

Insecte qui se nourrit de matières mortes.

Saproxylique

Insecte qui se nourrit de bois mort.

Scarifier

Aérer, ameublir la couche superficielle du sol à l’aide d’un outil à griffes.

Sécheresse

Déficience conjoncturelle des apports d’eau par les pluies, établie par rapport à une valeur de référence.

Sénescent

Se dit d’un arbre colonisé par un champignon à la suite d’un affaiblissement (élagage, chute d’une branche, sectionnement d’une racine, etc.). Progressivement, les filaments microscopiques du champignon (le mycélium) digèrent la cellulose ou la lignine du bois, ce qui le ramollit et permet à d’autres organismes (champignons, insectes, vertébrés) de s’en nourrir. L’intérêt de ces arbres pour la biodiversité est fort car il permet la vie de milliers d’autres espèces.

Service écologique

Rôle joue par les organismes dans le fonctionnement des écosystèmes et qui crée des conditions profitables a l’Homme : pollinisation, régulation des climats, purification de l’eau, etc.

Stigmates respiratoires

Orifices situés sur les flancs de la chenille, qui permettent à l’air d’atteindre l’appareil respiratoire.

Symbiose

Association durable entre deux êtres vivants dont les avantages sont réciproques

T

Tarse

Partie de la patte du papillon, souvent utilisée comme organe olfactif.

Taxon

Appellation générale pour désigner toute unité systémique de quelque niveau que ce soit. L’espèce constitue le taxon de base de la classification. Plus le rang du taxon est bas et plus le nombre de caractères que les individus concernés ont en commun augmente.

Taxonomie

Science qui a pour objet de décrire les organismes vivants (ou ayant vécu) et de les regrouper en entités appelées taxons (familles, genres, espèces, etc.) afin de pouvoir les nommer et les classer.

Tonne équivalent CO2

La tonne d’équivalent CO2 d’un gaz à effet de serre consiste à évaluer son potentiel de réchauffement global (PRG) par rapport à celui du CO2 (PRG de 1 sur une période de 100 ans).Avec un PRG de 23,1 tonne de Méthane correspond à 23 tonnes équivalent CO2.

Transpiration

Sudation, émission de vapeur d’eau par les végétaux.

V

Valorisation

Récupération d’un produit usagé pour en réutiliser la matière (recyclage) ou la capacité calorifique (valorisation énergétique).

X

Xylophage

Se dit des insectes qui vivent et se nourrissent dans le bois. Mis à part les termites, ce sont généralement les larves qui consomment le bois, comme chez certains coléoptères comme le capricorne, le lyctus ou la vrillette.

Z

Zone humide

Terrains exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire. Leur rôle précieux dans la filtration de l’eau assure le maintien d’une eau de qualité et d’importants réservoirs, essentiels aux populations.

Les zones humides servent d’étape migratoire, de lieu de reproduction et/ou d’hivernage pour de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau et de poissons. Elles figurent parmi les écosystèmes les plus riches au monde. Elles représentent également un extraordinaire réservoir du patrimoine génétique végétal et nourrissent un quart de l’humanité. Ainsi, le riz, plante typique des zones humides, constitue l’alimentation de base de plus de la moitié de la population mondiale.

Les zones humides forment une barrière naturelle de protection contre les phénomènes climatiques telles que les crues et les sécheresses, elles stabilisent les sols et réduisent l’érosion ; leur végétation absorbe l’azote et aide à préserver et à améliorer la qualité de l’eau ; elles filtrent l’eau de pluie, maintiennent un niveau d’eau stable et recueillent les sédiments. Enfin, elles représentent des zones clés d’infiltration des eaux et contribuent au renouvellement des nappes phréatiques.

Zone de transition

Zone où deux écosystèmes s’interpénètrent et où l’on retrouve des espèces liées à chacun de ces écosystèmes.

Zone de convergence

Zone d’un écosystème pélagique arrivé au stade ultime de maturité.

Share